Symbiz – OnefourFive

Peut-on avoir des origines allemandes et coréennes, tout en pratiquant un dancehall futuriste à la hauteur de ce que l’on entend désormais en provenance de grands studios jamaïcains et UK ? La réponse se trouve dans l’écoute du premier album de ce duo de frangins germano-coréens.

Symbiz débarque tout droit de Berlin, ce qui peut sembler très peu exotique comparé à leur style musical, si l’on ne connaît pas cette ville. Cependant, celle-ci, considérée comme la capitale de la musique électronique depuis les années 2000, abrite une très grande variété de styles musicaux. Ce paradoxe prend une ampleur considérable à l’écoute de cet album tout simplement génial…

Sound system VS electro club

La grande force de cet album réside dans le fait que l’on n’est pas enfermé dans un style de façon catégorique. La base restant le dancehall, on y côtoie également le dubstep, le hip-hop, le reggae, le kuduro, mais aussi quelques sonorités « cubaines » : tout s’enchaîne à merveille.

Le groupe surfe sur une vague future dancehall dont l’un des maîtres reste, à ce jour, le producteur d’un autre duo, Diplo de Major Lazer. Honnêtement, j’ai beau écouter (en boucle) le OneFourFive de Symbiz, je ne vois rien qui pourrait les empêcher de connaître le même succès. Certes, Diplo bénéficie d’une expérience et d’une aura bien plus conséquente, mais gageons néanmoins que Symbiz devrait délivrer notre univers au moyen d’un son brutal et tellement entraînant…

Notons que le groupe a déjà enflammé un nombre incalculable de festivals et convaincu par son énergie de déglingo.

Le duo sait aussi s’entourer d’artistes, pour la plupart confirmés, comme Zhi MC, issu du groupe « hip-hop » Puppetmastaz, MC Kinky, première MC caucasienne estampillée dancehall apportant le reggae le plus « crade et dépravé depuis les années 70 » selon Boy George, Spoek Mathambo, voix très présente dans l’univers Township Tech, le groupe de rap marseillais La Méthode qui balance ses organes oppressants. Il y en a pour tous les goûts.

Avec Major Lazer, Buraka Som Sistema, Foreign Beggars, Bonde do Role, Crookers, Symbiz s’invite à la table des surdoués du Jump Up.