Quoi qu’on en dise!

Une formule simple mais efficace exploitée par un groupe dont le sobriquet en dit long. Rue d’la soif administre une dose d’énergie sur cet album « Quoi qu’on en dise… » enregistré dans des conditions proches de celles du live.

Chanson rock et rythmes festifs côtoient l’absurdité du monde dans lequel nous vivons « Sous les ponts ». La Rue d’la soif prône la simplicité, l’énergie et la joie de vivre avec un brin d’ironie « Une époque formidable » et d’amertume rapidement oubliées « Dans les champs ».

Rue d’la soif voit le jour en même temps qu’une flopée de groupes et qui manquent, à mon sens, de consistance au niveau de l’écriture. L’album n’en reste pas moins agréable et festif « dénonçant », par ci par là, quelques phénomènes de société « La crise » et autres injustices et inégalités « Sous les ponts ». Il s’agit donc de constats faciles car vérifiables, de demies dénonciations sans véritable argument et avec, encore une fois, pas mal d’idées reçues.

Le reste est interprété sans complexe et résonne de façon plus juste notamment à l’écoute de titres tels que « RMI blues », « La danse des mythos » « De bars en bar »… La simplicité et l’efficacité résument bien un groupe que l’on sent proche de son public, proche des gens et attaché à chroniquer le quotidien.

L’ambiance reste au beau fixe tout du long grâce à des mélodies entêtantes. « Quoi qu’on en dise… » est un album de chansons sans prétention et doté d’une bonne dose de guitares entraînantes.