Palabres urbaines

Neb & the nems nous présente un premier Ep efficace et prometteur grâce à l’originalité dont le groupe fait preuve tout au long de ce cinq titres. En effet, un mélange habile de Jazz et de hip hop s’offre à nous et convainc unanimement l’auditoire venu chercher le métissage des cultures.

La musique est taillée sur mesure et prend la forme que les textes veulent bien lui suggérer. La section Contrebasse / Percussion se prête au jeu et transpire au rythme des textes souvent parlés et syncopés, laissant libre champ à la création. Il n’est donc pas étonnant de retrouver le groupe dans des interprétations très différentes les unes des autres. Certaines vont davantage interpeller notre sens comique « Peace love » mais plus fréquemment notre esprit poétique et vindicatif.

Ces quatre musiciens véhiculent un tas de sentiments dont celui qui prendra probablement toute son ampleur sur scène : la complicité. Celle-ci met sans aucun doute les musiciens sur la bonne voie et fédère pour de bon cet univers authentique et inimitable.

« Palabres urbaines » retient toutes les attentions aussi bien pour sa musicalité « Ma vie d’artiste » que pour ses textes « Paname ». Ces derniers revêtent différents costumes et traitent du quotidien, de la société et de ses travers, de notre condition et place dans celle-ci « Je suis ».

Tous les ingrédients sont retenus pour faire de « Palabres urbaines » un objet à posséder.