Once again

Les pattos reviennent en grande forme avec leur tout nouvel album « Once again ». Malgré leur facilité et leur aisance à composer du « garage folk », les musiciens pattos ne restent pas pour autant sur leurs acquis. C’est donc avec surprise et impatience que je découvre le renouveau d’un groupe qui figure parmi mes préférés « Patto un jour, patto toujours ».

La formation change, les influences évoluent et nous invitent au voyage tout au long de l’album « Friends and villains ». Les mélodies, parfois plus complexes, confirment ce sentiment de liberté. On imagine aisément le groupe enregistrer sans contrainte, avec les sens à l’affût du moindre indice « Polka Tonic ».

La musique reste festive mais diffuse, cette fois-ci, émotions pures et sentiments quelquefois amoureux « Save all your kisses ». Le quintette défend avec conviction ses croyances musicales sixties et seventies dans des interprétations originales et inventives « Listen ».

Un pèlerinage musical qui ne cesse d’exploiter la richesse du rock, garage, folk… « 16 guitarists » L’éclectisme profite à la formation qui propose une palette plus large de leur savoir-faire. Autant dire que « Once again » est annonciateur d’un renouveau accentuant l’émotion que procure une musique plus aboutie, plus pointilleuse et généreuse « Mr Dear ».

Sous l’œil attentif de leur désormais célèbre roadie pur-sang, les pattos ont dû faire preuve d’imagination en intégrant un nouvel ami dans l’aventure représenté sous les traits populaires et enivrants d’un violon capable de transporter une foule de sentiments « Hold on ». Dommage que ce formidable instrument ne soit présent que sur 3 titres seulement.

L’album vient de voir le jour et voilà qu’il laisse déjà entrevoir de nouvelles perspectives et de nouvelles envies que l’on espère voir se concrétiser aussi vite que pour le désormais indispensable « Once again ».