Nirvana

Certains l’attendaient avec impatience, d’autres se réjouissent simplement de pouvoir revivre cet événement tranquillement installés devant leur télévision et home cinema dernier cri.

Les fans se délecteront du spectacle, quant aux autres, ils resteront très probablement sur leur faim, même si la set-list est particulièrement efficace. En effet, l’intégralité ou presque de l’album Nevermind est représentée et l’on retrouve l’anticonformisme du chanteur qui, malgré le succès inattendu, immédiat et planétaire de l’album, se lance dans des interprétations pas toujours justes mais avec un esprit résolument grunge.

Ce DVD est donc destiné avant tout aux aficionados. En effet, les titres s’enchaînent sans surprise à moins de se cacher volontairement de la vue la set-list. Ces enchaînements intempestifs empêchent toute communication avec le public. Pour finir, ce DVD se limite au concert et ne prévoit pas d’interview avec le groupe, ni autre bonus.

Si le DVD « Live at Reading » est loin d’être indispensable, le CD reste quant à lui un excellent investissement. Il complète parfaitement les lives déjà existants et se situe entre la violence de « From the muddy banks of the wishkah » et l’unppluged in New-York.