Man sleeps to forget

Sojo Glider sort son troisième album ce mois-ci. Autant dire que cet album est largement attendu auprès des amateurs de rock et initiés. Je découvre « Man sleeps to forget », le nouvel album du groupe.

L’album se délivre dès les premiers titres et séduit littéralement l’auditeur que je suis. « Crash » ou encore « The virgin cloud » annoncent clairement un album prometteur. « Man sleeps to forget », produit par Malcolm Burn (Patti Smith, Iggy pop, Addict…), nous assure un bon moment de rock.

En effet, l‘album procure un sentiment de plénitude, de richesse mais de déjà vu. Un rock trop conventionnel pour s’en contenter et rester attentif jusqu’au bout. Le rentre-dedans des premiers titres laisse rêveur mais l’album se banalise au fil des titres. Ces derniers laissent entrevoir l’art de la composition et de la création « Heater » lorsqu’ils ne disparaissent pas dans les méandres d’un rock aseptisé.

Malgré les excellentes critiques précédemment lues et leurs éloges en tout genre, je reste déçu et absolument pas convaincu par ce nouvel album. Il ne me reste plus qu’à m’en faire une idée sur scène…