Gentillement

Fabien Mallen est l’homme orchestre de cet album intitulé « Gentiment ». Enregistré à Aix en Provence, l’album représente l’environnement dans lequel nous vivons. Une vie à 100 à l’heure, une vie d’égoïste où tout tourne autour des sentiments d’incompréhension, de doute, d’impuissance ou bien encore de narcissisme.

Notre vie est ainsi faite et la société fait de nous des individualistes toujours prêts à écraser le voisin sans scrupule. La peur de l’échec nous pousse à prouver à l’autre et parfois même à soi-même notre réussite grâce à une société de consommation prête à répondre à nos moindres désirs. L’apparence fait tout et réussit même à convaincre les plus débiles d’entre nous d’avoir atteint quelque chose. La vie est un mauvais jeu de rôle dans lequel tout est mensonge et tromperie.

La vie en ville n’est pas très saine « Gentiment » et est remplie d’égoïstes à la recherche du bonheur « Tout ou presque ». « Plus je consomme » et mieux je me sens. Ce slogan a pour but de rendre nos vies moins pénibles en leur donnant, en quelque sorte, un sens et un objectif à atteindre rapidement en attendant la prochaine lubie.

« Gentiment » est un album qui tente de renouer avec la simplicité de l’ancien temps « Petit Malin » malgré la réalité et la complexité des temps modernes « être ».