Forever Polida

Un petit air de vacances souffle sur la nouvelle création de Moussu T e lei jovents « Forever Polida ». Friand de folklore et de vie, le fondateur du Massilia sound system laisse aller sa nostalgie entraînante, un retour aux sources.

Chroniquer le quotidien « Par la fenêtre », voilà la fonction principale d’un Tatou fou amoureux de sa ville, son histoire et sa langue provençale « Sur la rive ».

« Forever polida » est à lui seul une déclaration à l’amour de sa vie : Marseille, ses quartiers « Boulevard Bertoucci », son port, son littoral, ses habitants et bien évidemment son folklore « Quand tu n’as que des bons amis ». L’amour est, vous l’avez deviné, le fil directeur de cet album rafraîchissant.

Une bouffée d’air frais et de voyage « O que calor ! ». Sans aller bien loin, la ville de Marseille offre une situation géographique qui fut à une époque reculée un réel atout (la politesse veut que l’on ne dévoile jamais, ô grand jamais l’âge d’une dame). En effet, le premier port de France pris forme dans l’une des plus anciennes villes française offrant une connexion avec le monde entier, son destin à la mer « Sus l’autura ». Le métissage des cultures commence alors.

La fierté des Marseillais est sans limite et l’on comprend pourquoi. L’imagination est mise à rude épreuve tout au long des 13 invitations à mi-chemin entre musique noire et traditionnelle occitane. Les influences sont diverses et déversent un océan de savoir-faire.

Tatou chante ce qu’il voit, ce qu’il entend, son vécu, ses rencontres « Mon escarrida » et son enthousiasme lorsqu’il se retrouve face à son micro ou bien tout simplement lors de sa quête au savoir que l’on doit à son ouverture d’esprit et son insatiable amour des gens.

Marseille est née d’une histoire d’amour, une bien vieille légende qui refait surface et sème le doute une bonne fois pour toutes.

Deux mille six cent ans d’histoire marseillaise ne risquent pas de passer au travers des filets « Les plaisirs de la pêche » de Tatou!

Longo mai !