Des furieux et des hommes

Lorsque Joe, chanteur et guitariste de son projet solo, rencontre la machine (sampler, boîte à rythmes…) le projet devient duo et propose de multiples directions. Une musique à mi-chemin entre la chanson et l’électro.

La musique de Joe et la machine n’est pas figée et subit les caprices des compères. Les samplers, triés consciencieusement, prennent toute leur valeur lorsque la guitare tantôt acoustique tantôt électrique martèle le rythme.

Plaisir partagé. C’est le sentiment premier que l’on ressent à l’écoute de « Des furieux et des hommes ». En effet, on sent l’artiste passionné et impliqué jusqu’au bout des ongles. Les textes ont leur part de gloire puisque les mots chroniquent parfaitement le quotidien, les rancœurs, les désillusions, les espoirs.

Joe et la machine font naître de ce partenariat peu commun, de la musique et des mots indissociables et liés par la subtilité des mélodies. Ces mélodies qui, soit dit en passant, humanisent la machine.

Ce vieux couple fusionne les savoir-faire sur cet album intitulé « Des furieux et des hommes » et met en pratique ses connaissances tout au long des 14 chansons énergiques et réalistes qui composent l’opus.