Chloé Pelgag – L’alchimie des monstres

hloé Pelgag débarque avec son premier album intitulé L’alchimie des monstres et nous présente son travail plein d’extravagance. Un véritable coup de cœur.

L’univers de l’artiste est à l’image de la pochette du disque : il intrigue et laisse deviner une âme d’enfant derrière ce disque plein d’imagination. C’est effectivement du haut de ses 23 ans que Chloé Pelgag nous fait l’honneur de nous présenter ses chansons empreintes d’images « Le Silence épouvantail ».

La particularité de ces chansons est telle qu’il est possible de les appréhender de différentes façons et d’avoir plusieurs lectures « Comme des rames ». Très imagés, les textes nous font voyager au grès d’une instrumentation particulièrement riche et inspirée. Une ambiance musicale fabriquée sur-mesure vient compléter à merveille les textes, à moins que ce ne soit l’inverse.

Malgré le jeune âge de l’auteure-compositrice-interprète, et donc de sa jeune expérience de la vie, les textes sont mélancoliques, voire difficiles, car il est souvent question de la maladie. La chanteuse aime les contrastes et les mots, même ceux qui sont durs à attendre. C’est la raison pour laquelle la musique est toujours enivrante et joyeuse, notamment grâce à une addiction certaine aux mélodies et aux harmonies comme en atteste, entre autres, « La Fièvre des fleurs ». La musique contribue à ce voyage intérieur où Chloé Pelgag souhaite nous amener « Nicaragua ».

L’alchimie des monstres est une franche réussite, et c’est un bonheur de découvrir une artiste avec autant de talents.