Bodh’aktan – Tant qu’il restera du rhum

Une belle surprise en cette rentrée 2014 avec un groupe en provenance du Québec. Leur nom ? N’ayez crainte, il arrivera à vous avant que vous ayez eu le temps de souffler.

Bodh’aktan est un groupe qui mélange énormément d’influences et ce ne sont pas les principaux acteurs qui vont nous contredire. Ils sont sept et autant dire que cela a dû être un véritable casse-tête pour assouvir toutes les envies de tout un chacun. En effet, chaque protagoniste a évolué dans des univers très différents comme le rock, le punk, le métal, le traditionnel… Un sacré chalenge, nous direz-vous !

La musique de Bodh’aktan brasse donc une multitude d’influences et de savoir-faire sur une base résolument rock, voire punk aux entournures. L’instrumentation est riche et particulièrement ouverte à la création, si bien qu’elle réussit à adoucir cette musique énergique et sans concession. Pour cela, cornemuse, flûte, bouzouki, accordéon se partagent une dose de bonne humeur et donnent une note résolument festive à l’ensemble du disque.

« Tant qu’il restera du rhum », donne le ton. Même s’il s’agit pour la plupart des titres de « chansons à boire », l’album ne laisse pas indifférent et la musique est loin d’être lassante, au contraire, puisqu’elle mélange les folklores du monde entier, comme la musique celtique, irlandaise, bretonne… L’ouverture d’esprit est de rigueur, si bien que quelques invités-surprises participeront à cette déferlante de bonne humeur.

Ce disque est donc une très belle réussite et est d’une efficacité surprenante