BATpointG – Juste une note

BATpointG, et son Juste une note, saura vous convaincre. Entre hip-hop et chanson, ce nouveau disque réinvente le rap-musette.

Il est difficile de s’imposer dans cette discipline, car nous avons tous en tête des références en la matière dont nous vous épargnerons le déballage. Parlons plutôt de BATpointG qui frappe fort avec Juste une note. Cette fois-ci, ce sont les textes qui dirigent la musique et pas l’inverse. Pas de beat bien lourd, mais des mélodies subtiles que l’on doit notamment à une belle orchestration (violons, piano, accordéon, batterie…) qui accompagne le chant à merveille.

Les mots ont donc une importance primordiale dans ce projet qui jongle entre chansons sarcastiques et réalistes. Les mots ont évidemment une signification, mais ne reflètent pas toujours l’image que l’on s’en fait, car nous les interprétons… à juste titre parfois et avec une bonne dose d’ironie « Île de France », « Grand Paris ».

C’est justement ce que l’artiste nous prouve sur le titre « Basket » en détournant les mots. En effet, « Basket » ne parle pas seulement d’un match entre un homme et une femme, mais plutôt d’une parade nuptiale qui révèle les relations amoureuses avec un champ lexical emprunté au basket-ball. Une belle réussite.

Pour en finir avec ces foutus mots, sachez qu’ils ont définitivement leur place et interviennent au même titre que la musique, car l’artiste en joue comme il joue de son accordéon « Hématomes crochus ».